Les bilans prévisionnels de l'équilibre offre-demande en Corse et en outre-mer

Conformément à l’article L 141-9 du Code de l’Energie, le Bilan Prévisionnel est établi par le gestionnaire de réseau public d’électricité du territoire dans les Zones non interconnectées au réseau métropolitain continental. Il a pour objet d'identifier les risques de déséquilibre entre les besoins en électricité du territoire et l'offre disponible pour les satisfaire, et notamment les besoins en puissance permettant de garantir le respect du critère de sécurité d’alimentation, fixé dans la Programmation Pluriannuelle de l’Energie à trois heures par an en moyenne.
Une première partie dresse le bilan de l’année 2018 ainsi qu’un état des lieux de l’évolution récente de la consommation et du parc de production.
Une deuxième partie est consacrée aux évolutions prospectives à l’horizon quinze ans du système électrique. Ce dernier connaît depuis quelques années des transformations profondes et rapides. Ces transformations, qui vont perdurer ces prochaines années, portent sur : 

·       la consommation, avec le développement de la mobilité électrique et la montée en puissance de la maîtrise de la demande en énergie qui sera encore accélérée par la mise en œuvre d’un ensemble d’actions ambitieuses validées par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) en début d’année 2019 sous la forme d’un cadre territorial de compensation ;

·       la production, avec une dynamique importante de développement des énergies renouvelables ;

Le gestionnaire du réseau fait évoluer le système électrique pour permettre à cette transition énergétique de prendre corps, en adaptant les règles de gestion du système et en préparant l’arrivée de nouvelles installations comme le stockage.
 
La réussite de la transition énergétique est une ambition majeure pour les différentes parties prenantes. Afin d’explorer les futurs possibles, les analyses se basent sur deux scénarios volontaristes, Azur et Emeraude, cohérents et contrastés.
 
Cette révolution de la transition énergétique que vit le système électrique mène à élargir le prisme des analyses menées dans le Bilan Prévisionnel : les besoins du système ne peuvent plus se limiter à la seule question de la puissance nécessaire au respect du critère de sécurité d’alimentation, comme cela pouvait être le cas précédemment. En effet, dans le paradigme d’alors, la demande croissait fortement et les moyens de production possédaient plusieurs caractéristiques techniques communes favorables pour la gestion du système (présence d’alternateurs, pilotabilité, etc.). Certaines nouvelles sources de production d’électricité ne possèdent pas ces caractéristiques et nécessitent donc des adaptations du système pour pouvoir être intégrées harmonieusement.

Télécharger le bilan prévisionnel 2018 de Saint-Pierre et Miquelon